There are no breaking news at the moment

Les grenouilles empoisonnées adorent les conditions climatiques chaudes et humides et se trouvent surtout dans les forêts tropicales humides de pays comme le Costa Rica, le Brésil, le Venezuela, la Colombie et l’Équateur, dans le centre et le sud de l’Amérique. Ces grenouilles vivent dans des endroits humides et humides comme les ruisseaux, les marais, sous les roches et les feuilles sur le sol de la forêt. Ils sont principalement terrestres, mais ils peuvent facilement grimper aux arbres.

La fléchette empoisonnée apprécie le soleil et les environnements extrêmement humides. Les températures allant de 72° F (22° C) à 80° F (27° C) sont idéales pour eux.

Alimentation et durée de vie

Les grenouilles flèches empoisonnées sont des mangeurs de viande. Ils ont de longues langues collantes qui zappent pour attraper leur proie, qui se compose d’insectes fruitiers, de termites, de fourmis et de petites araignées.

Ces grenouilles ont une façon plutôt intelligente d’attraper leurs proies. Les couleurs vives de leur peau attirent les insectes vers eux, et une fois que l’insecte entre en contact avec les toxines mortelles des glandes cutanées, ils connaissent une mort instantanée. Ça, c’est une attraction fatale !

La durée de vie moyenne de la flèche empoisonnée est de 3 à 5 ans dans la nature. Cependant, en captivité, on sait qu’ils survivent de 10 à 15 ans.

Reproduction

La grenouille vénéneuse s’accouple habituellement pendant la saison des pluies, de la mi-juillet à la mi-septembre. Elles passent par des rituels de vocalisation assez élaborés et se battent pour des territoires, pour attirer leurs homologues féminines.

Une fois que la femelle choisit son partenaire, elle pond une couvée d’œufs dans le couvert forestier. Le mâle fertilise les œufs et s’assure qu’ils sont humides. Au bout d’une douzaine de jours, ces œufs se transforment en petits têtards.

Les grenouilles empoisonnées sont des parents étonnamment dévoués. Ce sont les seules espèces de leur famille qui s’occupent de leurs petits. Lorsque les œufs éclosent, la grenouille mâle porte les petits têtards sur son dos (ils collent au mucus sur son dos) et les déplace dans des mares d’eau recueillies dans les feuilles de certaines plantes. La femelle les nourrit occasionnellement d’œufs non fécondés jusqu’à ce qu’ils se métamorphosent et se transforment en adultes.

Toxicité et soins

Ces grenouilles utilisent leurs toxines comme mécanisme de défense. Ils sécrètent des toxines alcaloïdes lipophiles à travers leurs glandes cutanées lorsqu’ils sentent un danger. Ces poisons mortels compensent leur petite taille.

On croit que le poison provient de certains insectes dont se nourrissent les grenouilles. Les insectes, à leur tour, les acquièrent à partir de plantes toxiques. Les scientifiques le croient, car les grenouilles élevées en captivité ne montrent pas de signes de toxines, puisqu’elles ne se nourrissent pas d’insectes qui ont mangé des plantes venimeuses.

En raison de leur toxicité, ces grenouilles ont très peu de prédateurs. Les serpents et les grosses araignées sont généralement ceux qui s’en nourrissent, bien qu’ils puissent s’avérer être un repas mortel !

Le poison a également un certain usage médicinal. Les scientifiques l’utilisent dans un analgésique, comme l’épibatidine qui est 200 fois plus puissante que la morphine.

Autres faits

La fléchette empoisonnée est ainsi nommée, car certaines tribus amérindiennes utilisaient leur toxine pour empoisonner leurs fléchettes pour la chasse.

La grenouille venimeuse dorée est celle qu’il faut surveiller, car il s’agit de l’une des espèces les plus toxiques au monde. On croit que le venin d’une grenouille venimeuse peut tuer 10 humains.

Ces grenouilles sont tellement empoisonnées qu’un millionième d’once peut tuer un petit animal, et une quantité inférieure à un grain de riz est suffisante pour tuer un être humain. Cependant, ils sont inoffensifs s’ils sont laissés seuls.

Ces grenouilles sont parfois gardées comme animaux de compagnie. La toxine n’est nocive que si elle pénètre dans le sang par des plaies ouvertes ou si elle est ingérée.

Le Leimadophis epinephelus, un serpent, est le seul prédateur qui a acquis une résistance au poison.

Contrairement aux autres amphibiens, cette espèce est diurne ou nocturne. Ils sont actifs la plupart du jour et dorment pendant la nuit.

Les grenouilles empoisonnées ne sont pas de bons nageurs et sont surtout des habitants du sol.

Ce sont des créatures solitaires et ne préfèrent que la compagnie pour s’accoupler.

La grenouille venimeuse verte et noire a été introduite à Hawaï par des humains. C’est aussi la seule espèce qui s’y trouve.

État de conservation

Bien que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ait inscrit ces grenouilles sur la liste des espèces vulnérables, certaines espèces, comme la fléchette empoisonnée dorée et la fléchette empoisonnée bleue, sont gravement menacées d’extinction. Cela est principalement dû à la perte d’habitat, aux changements environnementaux et à la pollution. La collecte de ces créatures exotiques pour le commerce des animaux de compagnie est une autre raison alarmante du déclin de leur nombre.

Les superstitions et les mythes perpétrés par les humains ont profondément affecté le règne animal. Alors que les « belles » créatures se sont le plus souvent échappées, ce sont les plus petites qui en ont le plus souffert. Les grenouilles, par exemple, sont souvent tuées pour leur apparence visqueuse et peu recommandable, alors qu’en réalité, ces animaux sont tout à fait inoffensifs et préfèrent être laissés seuls en tout temps. Il est donc important de s’informer sur le règne animal en général et de travailler à la préservation de toutes les espèces. Avant de faire une digression, concentrons-nous sur les grenouilles.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*